pour faire des économies tout en protégeant la nature
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 fabriquer du froid

Aller en bas 
AuteurMessage
aude
Admin
Admin
avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 05/02/2009
Age : 41
Localisation : vendée

MessageSujet: fabriquer du froid   Jeu 2 Juil - 18:17

Si, dans votre logement, vous avez pu mettre en oeuvre les principes et les conseils des pages précédentes, vous n’éprouverez pas le besoin de faire installer un système de climatisation. Cela vous permettra de ne pas augmenter votre consommation électrique estivale. Cela vous évitera aussi l’usage d’une installation qui a des effets négatifs sur l’environnement: les systèmes de climatisation courants contiennent des gaz à effet de serre.
Sinon, il vous reste la solution de la climatisation: en la combinant avec des protections solaires, une aération bien conduite et quelques bonnes habitudes, vous pourrez limiter à la fois sa puissance et sa durée d’utilisation, qui est, en moyenne, de moins d’un mois par an.
Mais pour trouver une solution adaptée à vos besoins, confortable, fiable et peu gourmande en énergie, il vaut mieux y réfléchir bien avant l’arrivée des grosses chaleurs… et s’adresser à des professionnels compétents, spécialistes de la question.

Des machines à faire du froid
Les systèmes de climatisation sont des machines rigorifiques.
Comme dans un réfrigérateur, ils puisent de la chaleur dans un lieu clos (une pièce ou un logement entier) dont ils abaissent la température et rejettent cette chaleur à l’extérieur.
 Le principe
Le climatiseur est une machine thermodynamique constituée d’un circuit fermé et étanche dans lequel circule un fluide frigorigène à l’état liquide ou gazeux selon les organes qu’il traverse. Ces organes sont au nombre de quatre: l’évaporateur, le compresseur, le condenseur et le détendeur.
Les fluides frigorigènes
Ils sont à la base du fonctionnement des machines thermodynamiques. Les HFC, qui remplacent le R22 destructeur pour la couche d’ozone et puissant gaz à effet de serre), sont inoffensifs pour la couche d’ozone. Ce sont malgré tout des gaz à effet de serre dont le pouvoir de réchauffement est beaucoup plus élevé que celui du CO2 : jusqu’à 2 000 fois et plus.
Les frigorigènes doivent être utilisés dans des circuits parfaitement et durablement étanches, mis en oeuvre, récupérés et recyclés seulement par des spécialistes déclarés en préfecture.
 Quelques notions importantes
On parle de climatisation quand la température de l’air de la pièce est maintenue dans des limites données. On parle de rafraîchissement quand l’air subit un refroidissement modéré, non contrôlé.
Un système de climatisation est réversible s’il peut assurer aussi une fonction de chauffage : il prend alors de la chaleur à l’extérieur et la restitue à l’intérieur. C’est le
principe de la pompe à chaleur.
 Les systèmes
Du simple appareil mobile aux installations sophistiquées
qui climatisent tout un logement, ou même tout un immeuble,
la gamme des systèmes de climatisation est vaste. Il est parfois difficile de se retrouver parmi la multitude de produits proposés :
 Les systèmes individuels unitaires sont des appareils de taille relativement réduite. Un appareil climatise une seule pièce. On en distingue deux catégories :
- les monoblocs sont en général des produits peu coûteux, mais peu puissants et bruyants ;
- les split-systèmes sont moins bruyants pour l’utilisateur
que les monoblocs : la partie la plus bruyante est à l’extérieur. Cet avantage peut devenir un inconvénient pour les voisins, surtout en immeuble.
Monoblocs et splits peuvent être mobiles ou fixes.
Les appareils appelés « climatiseurs mobiles » ne sont pas à proprement parler des appareils de climatisation : pour laisser passer la gaine qui évacue l’air chaud (monobloc)
ou les tubes de liaison (split), il faut laisser une fenêtre
ou une porte entrebâillées, ce qui est incohérent avec le fonctionnement d’un climatiseur.
S’ils sont les moins coûteux et s’ils ne nécessitent pas
d’installation, ce sont aussi les moins fiables, les moins
performants et les plus énergivores.
Une précision technique…
Contrairement aux appareils monoblocs, les split-systèmes
sont constitués de deux unités : l’une, à l’extérieur, évacue l’air chaud. L’autre, à l’intérieur, souffle l’air rafraîchi. Elles sont reliées par des tubes où circule le fluide frigorigène.

Souvent achetés dans l’urgence lors d’une vague de chaleur,
auprès de non-professionnels de la climatisation, ils ne répondent pas de façon satisfaisante aux conditions particulières de votre logement.
Les climatiseurs fixes nécessitent une installation.
L’unité intérieure d’un split fixe peut être fixée au sol ou
au mur, en allège, en plafonnier, etc., pour s’intégrer au
mieux au logement. Pour réaliser une installation fiable et
durable, il est nécessaire de faire appel à un spécialiste: il vous conseillera pour l’emplacement, la nature, la puissance de votre matériel, en fonction de vos besoins.
Attention à ce que l’on vous vend ! Certains climatiseurs
individuels assurent une fonction « chauffage », soit
parce qu’ils sont réversibles, soit parce qu’ils sont équipés
de résistances chauffantes. Ils ne sont pas forcément adaptés aux besoins de chauffage d’hiver. Les seconds sont très énergivores.
Le refroidissement des appareils
Dans un climatiseur à refroidissement à air, il faut que le condenseur soit dehors, dans un jardin, sur un balcon, un toit, suspendu à un mur ou posé sur un rebord de fenêtre parce que c’est l’air extérieur qui évacue la chaleur prélevée dans le logement.
si cette disposition est impossible, on peut installer un climatiseur à refroidissement à eau perdue : l’eau de ville évacue les calories, et le condenseur peut être installé à l’intérieur. Ce système non réversible gaspille beaucoup d’eau potable.
Les climatiseurs monoblocs sont en général à air. Les splits et multisplits sont à air ou à eau perdue.

 Les systèmes « centralisés » pour un logement
Ils climatisent plusieurs pièces, la totalité d’un logement
ou un immeuble entier. Ils représentent un investissement important et nécessitent l’intervention de spécialistes compétents. Ils sont souvent réversibles.
Les principaux systèmes proposés sont :
- le multi-splits, qui peut être installé dans un logement
déjà construit. Il vous permet aussi un équipement progressif, en fonction de vos disponibilités financières ;
- les pompes à chaleur réversibles, qui peuvent alimenter :
* soit des ventilo-convecteurs,
* soit un plancher rafraîchissant (et chauffant).
La température ne doit pas être trop fraîche à sa surface pour éviter la formation de condensation sur le sol,
* soit un réseau de gaine. Ce système est aussi appelé climatisation centralisée à air. Coûteux mais performant,
il assure aussi la ventilation et le renouvellement d’air du logement.
Les deux derniers systèmes ne peuvent être installés qu’en cours de construction ou lors d’une rénovation lourde.

Faire du froid avec du chaud ?
La climatisation solaire permet de climatiser sans consommer
d’énergie fossile et sans émettre de gaz à effet de serre. Cette solution existe déjà. Testée avec succès dans des locaux industriels ou tertiaires, elle doit encore être adaptée pour les logements.

Et la climatisation automobile ?
Aujourd’hui, trois véhicules neufs sur quatre sont climatisés ! Pour limiter la surconsommation de carburant due à la climatisation (plus 25 à 35% en ville, plus 10 à 20 % sur route) et les fuites de fluides frigorigènes, il est conseillé :
• de stationner à l’ombre quand c’est possible,
• d’évacuer la chaleur dans l’habitacle avant d’enclencher la climatisation,
• de limiter la température de consigne à 4 -5°C de moins que la température extérieure.

Les exigences de la climatisation
 L’installation
Pour que la climatisation soit adaptée aux besoins, il faut
y penser longtemps à l’avance. La plupart du temps, il sera suffisant d’équiper une pièce.
Ne vous précipitez pas sur des matériels bas de gamme au moment d’une canicule : vous prenez le risque d’acheter des produits peu fiables, peu efficaces, gourmands en énergie, qui vous coûteront cher à terme.
Faites appel à des professionnels qualifiés pour l’achat et l’installation d’une climatisation. Les entreprises habilitées à intervenir sur des circuits frigorifiques doivent être déclarées en préfecture.
Choisissez du matériel de qualité (marquage Eurovent), dont le coefficient de performance (EER) est le plus élevé possible : au moins 3 . Consultez l’étiquette énergie d’un climatiseur individuel, elle vous indique l’efficacité énergétique de l’appareil : A s’il est économe, G s’il ne l’est pas.
 L’entretien et la maintenance
Entretenez vous-même certaines pièces de votre installation : changez ou nettoyez tous les six mois les
filtres des appareils individuels, dépoussiérez et nettoyez
souvent à l’eau savonneuse les bouches d’air.
Faites faire la maintenance et l’entretien des systèmes par des professionnels qualifiés et habilités à intervenir sur les circuits frigorifiques.
Si votre système comporte des gaines pour l’air (en cas de couplage avec un système de ventilation par exemple), faites-les nettoyer tous les trois ans :
elles s’encrassent et peuvent alors présenter un risque
sanitaire.
Vous pouvez souscrire un contrat d’entretien de votre installation auprès d’une entreprise spécialisée.
Cependant, il n’existe pas encore de norme encadrant le contenu de ce type d’intervention, comme c’est le cas pour les chaudières.

 L’élimination
Il ne faut jamais mettre en décharge un appareil individuel,
mais le porter en déchèterie. Le fluide frigorigène qu’il
contient doit être récupéré et recyclé.
De même, le démontage d’une installation doit être effectuée par des professionnels qui doivent récupérer les fluides frigorigènes. Ne le faites jamais vous même, au risque de libérer dans l’atmosphère la totalité des frigorigènes de l’installation.
Avantages et inconvénients
 Avantages
La climatisation ou le rafraîchissement réduisent la température d’un logement, ce qui est particulièrement bien venu s’il est mal conçu pour résister aux surchauffes de l’été.
Mais attention ! Pour des raisons de santé, des passages
fréquents de l’intérieur à l’extérieur peuvent provoquer
des chocs thermiques nocifs, si l’écart de température est
important.
L’ADEME conseille que la pièce soit à une température
de 26 ° C au plus bas et qu’il n’y ait pas plus de 5 à 7 ° C
de différence entre intérieur et extérieur.
C’est une solution pour des personnes très sensibles à la chaleur (personnes âgées …) et pour des logements situés dans des zones très bruyantes.
 Inconvénients
L’installation d’une climatisation oblige à vivre toutes
fenêtres et portes fermées quand elle fonctionne. Certains appareils, surtout individuels, peuvent être bruyants, pour l’utilisateur et / ou pour ses voisins.
Les coûts d’achat et d’installation ne sont pas négligeables. Et même si leur consommation électrique annuelle est modérée, c’est cela en plus sur la facture. La généralisation de l’emploi de climatiseurs augmente la consommation globale d’énergie. De plus, leur fonctionnement prend place en plein été, à un moment où les capacités de production électrique sont réduites en cas de vague exceptionnelle de chaleur.
La fuite dans l’atmosphère des frigorigènes (panne, démontage mal fait, etc.) est nocive pour l’environnement
car ce sont des gaz à effet de serre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolo.forumactif.com
Nath
débutant
débutant


Messages : 26
Date d'inscription : 01/07/2009
Age : 43

MessageSujet: Re: fabriquer du froid   Ven 3 Juil - 9:03

Merci cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
fabriquer du froid
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» châssis froid
» Protéger ses pieds du froid : exemples de chaussants ET trucs et astuces contre le froid
» agave dans pot et froid
» Camions Russe dans le froid...
» [demande de conseils] fabrication d'une cabane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
économe et écolo :: construire ou rénover une maison écolo :: le confort d'été-
Sauter vers: