pour faire des économies tout en protégeant la nature
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 se protéger de la chaleur

Aller en bas 
AuteurMessage
aude
Admin
Admin
avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 05/02/2009
Age : 41
Localisation : vendée

MessageSujet: se protéger de la chaleur   Jeu 2 Juil - 18:02

La façon la plus simple d’avoir une maison fraîche en été, c’est d’empêcher la chaleur d’y entrer. Mais beaucoup de bâtiments récents n’offrent pas une bonne protection contre la chaleur : de vastes baies vitrées laissent librement entrer les rayons du soleil, les stores et parfois les volets sont absents. De plus, les murs n’amortissent souvent pas les variations de température. Autant de caractéristiques
qui provoquent un réchauffement rapide et important quand il fait chaud.
 Soigner l’implantation et la conception
 La topographie : tenez-en compte dans les zones les
plus chaudes. L’implantation sur une pente, où l’air circule
naturellement, est plus favorable que dans un fond de
cuvette.
Si le terrain est en pente, il est aussi possible de profiter
de la fraîcheur relative du sol en été pour limiter les variations de température dans certaines pièces, en réalisant
une construction semi-enterrée.
 L’orientation : c’est un facteur très important à
considérer, surtout pour la distribution des ouvertures :
L’idéal est donc une maison dont la façade principale, la
plus vitrée, regarde le midi.
 L’architecture locale : dans les régions chaudes, les
traditions de construction et d’agencement des pièces sont
à privilégier car elles offrent des solutions intéressantes
pour garder les maisons fraîches en été.
 Le plan : en règle générale, un logement traversant
(ouvrant sur deux façades distinctes ou un patio,
etc.) offre de bien meilleures possibilités de ventilation et
sera plus confortable en été.

• les expositions est et ouest sont à éviter : les rayons du soleil, matin et soir, donnent en plein sur les ouvertures qui sont difficiles à protéger. L’ouest est l’exposition
la plus défavorable, car l’après-midi est le moment le plus chaud de la journée.
• l’exposition sud est intéressante : le soleil est haut et il est facile de s’en protéger. C’est l’exposition la plus favorable l’été après le plein nord, tout en étant la meilleure en hiver.
• l’exposition nord ne peut être retenue pour la façade principale en climat tempéré : elle est très défavorable en hiver ou en demi-saison. Elle est malgré tout intéressante pour l’éclairage naturel, en climat chaud.

 Les surfaces vitrées : ni trop, ni pas assez C’est par elles que se font les 2/3 des apports de chaleur en été. Il est donc très important de bien soigner leur conception : quelle taille doivent-elles avoir, où doivent-elles se situer, comment doivent-elles être protégées pour :
- éviter les surchauffes estivales,
- limiter les déperditions hivernales,
- assurer une bonne ventilation,
- procurer une lumière suffisante pour limiter l’éclairage
artificiel.
Il faut trouver un bon compromis entre ces différentes
exigences, selon la région dans laquelle on habite.
Respectez cependant quelques règles générales :
• baies et fenêtres : réservez baies vitrées et grandes
fenêtres aux façades sud ; à l’est, éclairé de face par le
soleil du matin, des ouvertures plus modestes ; enfin
méfiez-vous de l’ouest ! Là, pour éclairer sans surchauffe,
privilégiez de petites fenêtres ou des dispositifs d’éclairage indirect ;
• fenêtres de toit : sur une toiture orientée au sud,
elles apportent beaucoup de chaleur. Il est préférable de
les réserver aux pans de toiture au nord et à l’est, et d’y
prévoir des occultations extérieures efficaces ;
• vérandas et serres : avec leurs grandes surfaces
vitrées, surtout en toiture et en exposition ensoleillée, ce
sont souvent de véritables fournaises en été.
Comment y remédier ? Une toiture opaque, une bonne isolation entre véranda et maison, des occultations efficaces (stores ou volets roulants, voir ci-après), la végétation utilisée à bon escient, des ouvertures suffisantes (20 à 30 % de la surface vitrée) pour bien aérer jour et nuit, voire un escamotage complet des panneaux vitrés pendant l’été.

 Une construction qui se fait de l’ombre : c’est un facteur essentiel du confort d’été. Les protections placées à l’extérieur sont de loin les plus efficaces.
• Pour occulter les ouvertures, les volets. Les volets
roulants sont particulièrement bien adaptés aux exigences
du confort d’été, mais les volets battants, les persiennes,
etc., sont eux aussi efficaces.
• Pour ombrer les ouvertures, les protections solaires.
Elles empêchent l’insolation directe des ouvertures mais laissent passer la lumière.
Certaines sont légères, amovibles ou orientables, comme
les stores (stores bannes ou verticaux extérieurs, stores
intérieurs) ou les brise-soleil orientables. Repliées ou
enroulées l’hiver, elles laissent entrer le soleil.
D’autres font partie intégrante de la construction même :
pare-soleil, écrans, auvents, balcons, débords de toit, etc.
Une ouverture située au sud est assez facile à protéger: un auvent ou un store de largeur modeste suffisent à ombrer une baie vitrée située au dessous.
Pour une ouverture située à l’ouest, la protection est plus difficile. Dans l’après-midi et le soir, les rayons du soleil sont plus bas et frappent de plein fouet les façades ouest, au moment de la journée où il fait le plus chaud. Pour
ombrer une telle ouverture, il faut soit un auvent beaucoup plus large, soit un écran ou un vis à vis devant la fenêtre.
Dans les régions méridionales, en plein été, un débord de 0,90m de large protège une vitre de 2,50 m de haut quand le soleil est au zénith. Mais attention aux rayons réfléchis par la terrasse ! Cet inconvénient disparaît en élargissant
le débord.
Pour protéger une baie de 2,50 m de haut des rayons du soleil l’après-midi, il faudrait un auvent de plus de 4 m de large. Il est préférable de réduire la hauteur de l’ouverture. Un écran vertical (claustra, etc.) est plus approprié pour la protéger des rayons quasi-horizontaux du soleil du soir.
On peut aussi combiner auvent et écran vertical pour obtenir un bon résultat.
 Bien choisir les matériaux et leur mise en oeuvre
 L’inertie : une notion essentielle
L’inertie thermique d’un bâtiment est sa capacité à stocker de la chaleur dans ses murs, ses planchers, etc.
Plus l’inertie d’un bâtiment est forte, plus il se réchauffe
et se refroidit lentement. Plus les murs sont épais et les
matériaux lourds (béton, pierre, brique pleine, terre crue,
etc.), plus l’inertie est grande. Une forte inertie est
un atout pour le confort d’été de jour, en l’absence
de climatisation : elle amortit les pics de surchauffe. Une
bonne ventilation la nuit devra permettre d’évacuer la
chaleur accumulée pendant la journée.
 L’isolation thermique : un impératif, mais faites les
bons choix !
Une bonne isolation d’hiver ne garantit pas une maison confortable l’été. En France, la plupart des logements sont isolés par l’intérieur, ce qui empêche de profiter de l’inertie des murs. Pour que l’isolation joue un rôle favorable dans le confort d’été, les solutions les plus
appropriées sont :
• l’isolation par l’extérieur (« mur-manteau »). Souvent
pratiquée chez nos voisins européens, elle existe trop peu
en France. C’est dommage, car elle est efficace à la fois en
été et en hiver (suppression des points de moindre résistance
thermique du bâtiment, appelés ponts thermiques).
• l’isolation répartie, intégrée au mur lui-même, en utilisant des matériaux particuliers.
Les murs de pierre épais des maisons traditionnelles provençales limitent les surchauffes en été.
La brique à alvéoles multiples est un exemple de matériau à isolation répartie.
Dans l’existant, tout n’est pas perdu Si votre maison ou votre appartement n’est pas assez frais en été, vous pouvez sans doute améliorer la situation.
Mais ne songez pas tout de suite à la climatisation,
beaucoup d’autres solutions sont possibles…
 Créer de l’ombre pour les ouvertures : Si vos fenêtres n’en sont pas équipées, vous pouvez faire poser des volets. Les volets roulants sont particulièrement efficaces.
L’installation de stores extérieurs est aussi recommandée.
Les stores bannes permettent d’ombrer la terrasse ou le balcon situés devant la fenêtre à protéger.
L’isolation de la toiture est primordiale. Après les
ouvertures, c’est le toit qui apporte le plus de chaleur
en été. Il est donc nécessaire de réaliser une isolation performante entre l’habitation et la toiture. Cela permettra de faire aussi des économies importantes en hiver.
Une toiture-terrasse est nécessairement isolée par l’extérieur. Cette disposition est favorable au confort
d’été. Pour une meilleure efficacité, on peut opter en plus
pour la végétalisation de la terrasse.
Que faire en immeuble ?
Le règlement de copropriété vous indiquera ce qui est réalisable et ce qui ne l’est pas. Si vos voisins ont le même problème, il sera intéressant de le régler globalement : un spécialiste pourra examiner une solution collective de protection solaire.
Si ces solutions ne sont pas envisageables, pensez aux
stores intérieurs. Moins efficaces que les protections
extérieures, ils permettent de limiter un peu l’inconfort
des surchauffes.
 Préserver l’inertie thermique
À l’occasion d’un ravalement de façade, tirez un meilleur
parti de l’inertie de votre bâtiment en faisant réaliser une
isolation par l’extérieur. Vous y gagnerez également en
hiver : finis les ponts thermiques !
 Limiter la chaleur venant du toit
Mieux isoler votre toiture, c’est toujours une bonne
solution pour un plus grand confort, aussi bien en été
qu’en hiver.
 Jouer avec les couleurs
Pour les façades, les stores, les volets, choisissez plutôt
des couleurs claires qui réfléchissent lumière et chaleur
(blanc, jaune, orange, rouge clair).

Moins d’apports internes de chaleur
Les appareils électroménagers (surtout les réfrigérateurs
et les congélateurs), l’éclairage produisent de la chaleur.
Équipez-vous d’appareils économes et de lampes basse consommation, vous diminuerez les apports de chaleur tout en allégeant votre facture d’électricité. Leur étiquette-énergie vous indique les plus sobres (classes A et A+).
Lors des fortes chaleurs, limitez l’usage des équipements
de cuisson (le four, surtout !) : c’est autant de chaleur qu’il ne faudra pas évacuer.

Des plantes à votre secours
Vous trouverez parmi elles des auxilliaires précieux dans
votre recherche de la température idéale. Les végétaux à
feuilles caduques procurent un agréable ombrage en été,
mais ne masquent pas le soleil en hiver. De plus, les plantes
entretiennent, par évapo-transpiration, une confortable
ambiance de fraîcheur.
Différentes solutions s’offrent à vous pour en profiter :
 plantez un arbre isolé devant une baie vitrée, au sud
ou à l’ouest ;
 créez une pergola pour abriter votre terrasse, une
treille au-dessus d’une fenêtre plein sud, un écran de
plantes grimpantes le long d’une véranda : leur ombrage
filtrera le soleil ;
 installez une haie : c’est une bonne solution pour
faire écran aux rayons du soleil à l’ouest : elle fait de
l’ombre tout en laissant l’air circuler. En choisissant des
arbustes à fleurs, à fruits, à feuillage décoratif, vous joignez l’utile à l’agréable ;
 limitez la surface maçonnée de votre terrasse et
engazonnez le reste, elle réfléchira moins les rayons
du soleil ;
 utilisez les végétaux secs pour faire de l’ombre :
rideaux de canisses, brande ou bambous…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolo.forumactif.com
 
se protéger de la chaleur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment protéger les plantes de la chaleur
» mur non protégé
» équipements de protection contre le soleil et la chaleur
» Protéger sa cagouille ????
» Quelles sont les plantes que vous protégez l'hiver?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
économe et écolo :: construire ou rénover une maison écolo :: le confort d'été-
Sauter vers: